Comment choisir son système stéréo haute-fidélité

 

La haute-fidélité, par définition, est la capacité de reproduire la musique jouée par des musiciens de la façon la plus réaliste possible. C’est être capable de mettre sa musique préférée, se fermer les yeux et se laisser transporter par la musique, comme si elle était jouée devant nous, dans notre domicile. La haute-fidélité, c’est une passion qui permet de voyager par l’entremise du son.

Choisir un système de son haute-fidélité qui saura remplir ce mandat n’est pas nécessairement une tâche facile. Sélectionner des appareils qui sauront s’adapter à ses goûts, ses attentes et aussi son budget est possible. Bien s’orienter vers le bon choix de composantes peut sembler ardu au premier abord, mais c’est surtout un processus rempli de plaisir.

 

Environnement

La haute-fidélité, c’est plus que l’agencement d’amplificateurs et d’enceintes stéréo. Un système hi-fi (de l’anglais high fidelity, pour haute-fidélité), c’est aussi faire le bon choix de composantes pour sa pièce d’écoute.

Il est donc primordial de choisir des haut-parleurs proportionnés à la grandeur de la salle d’écoute – et une bonne paire de haut-parleurs, pour donner un rendu de qualité, devra être appuyé par une amplification soutenue et suffisante.

Par exemple, une chaîne stéréo compacte, pourtant parfaite pour une pièce de petit format, peinera à répliquer cette même performance dans un grand salon à aire ouverte. Pour atteindre le même niveau d’écoute ressenti, il faudra augmenter le volume de l’amplificateur. Toutefois, un amplificateur moins puissant placé dans une grande pièce tendra à saturer lorsqu’on lui demandera de remplir cet espace.

À l’inverse, un système très puissant avec des enceintes de grand format, comme des colonnes à plusieurs voies, ne sera pas adapté à une petite pièce. Les basses produites par de gros haut-parleurs seront vite envahissantes avant même d’atteindre un volume élevé – en plus de couvrir les fréquences aigues et médiums. Les fréquences d’extrêmes graves (35 Hz et moins) ne seront pas perçues dans une petite pièce, mais le seront dans les pièces adjacentes. De plus, pour bénéficier d’une bonne image sonore (sound stage), de grosses boîtes demanderont d’être assis à une plus grande distance. Il n’y a donc aucune raison de s’équiper d’un système démesuré et surpuissant si la pièce ne le permet pas.

Un système adapté à la grandeur de la pièce permettra donc de profiter de la haute-fidélité en offrant un son mieux balancé. Une puissance adéquate permettra alors de reproduire de façon optimale les enregistrements tels que leurs créateurs l’entendent.  

Niveaux de performances

Plusieurs critères entrent en ligne de compte lorsqu’on choisit son amplificateur. Comme mentionné plus haut, la grandeur de la pièce et la taille de nos enceintes sont des points très importants à considérer. À cela s’ajoutera la sensibilité des haut-parleurs - nous y reviendrons un peu plus bas. Mais il n’y a pas que la puissance qui devra guider votre choix d’amplificateur (ou de combo préamplificateur/amplificateur). Il est primordial de choisir un modèle qui offrira les branchements adéquats à l’utilisation qu’on veut en faire. Tous les amplificateurs intégrés ou préamplificateurs auront des entrées RCA analogiques, mais certaines sources demanderont des branchements plus spécifiques. Une entrée PC-USB pour y brancher votre ordinateur dans un amplificateur muni d’un DAC (pour Digital To Analog Converter – qui convertira vos sources numériques en analogique), des entrées numériques optiques ou coaxiales pour y brancher, par exemple, un lecteur CD ou le son d’un lecteur Blu-Ray, une entrée PHONO pour une table tournante ou, finalement, des entrées XLR balancées pour des sources audio plus haut-de-gamme. Certains amplificateurs auront aussi des possibilités réseau ou sans-fil. On pourra alors connecter son appareil au réseau pour y écouter de la musique disponible dans un ordinateur, sur un NAS ou même en ligne. D’autres permettront seulement d’y jumeler un appareil via Bluetooth ou Airplay.

Le choix d’une paire de haut-parleurs se fait main dans la main avec le choix de notre amplificateur. Les enceintes devront bien s’adapter à l’amplificateur pour donner une performance optimisée. La sensibilité des haut-parleurs (ou efficacité) et leur impédance sont des critères cruciaux.

Tout d’abord, la sensibilité (ou pression acoustique, exprimée en décibels) détermine le niveau acoustique donné par une paire d’enceintes. Plus la sensibilité est élevée, plus elles pourront offrir un niveau de volume élevé sans saturation ou distorsion. Concrètement, une paire de haut-parleurs affichant une sensibilité de 92db donnera un rendu plus efficace et un volume ressenti plus élevé qu’une paire de haut-parleurs marqués à 88db branchée dans le même amplificateur avec les mêmes réglages.

L’impédance d’une paire d’enceintes (exprimée en ohms) a une influence directe sur la consommation d’énergie de l’amplificateur. La plupart des haut-parleurs sur le marché ont une impédance de 8 ohms, mais il n’est pas rare de retrouver des haut-parleurs avec des spécifications différentes. Il est alors important de sélectionner un amplificateur capable de gérer ses haut-parleurs. Par exemple, si on a une paire d’enceintes affichant une impédance de 4 ohms, on doit les brancher à un amplificateur dont les capacités techniques peuvent gérer cette demande.

Il ne faut pas oublier la partie la plus essentielle d’une écoute musicale : les sources! Il est important de s’équiper de bonnes composantes. C’est le signal de celles-ci qui sera amplifié et déployé par vos haut-parleurs. C’est les ingrédients de base d’une bonne recette auditive.

Qu’il s’agisse d’un bon lecteur CD ou lecteur réseau (streamer), on portera attention à la conversion numérique à analogique de ces derniers. Un appareil de meilleure qualité donnera un rendu plus détaillé et aéré. Par exemple, la résolution d’un disque compact est de 16 bits, mais un lecteur capable de sur-échantillonner jusqu’à 24 bits agrandira le spectre sonore et ajoutera une profondeur supplémentaire à votre musique.

Si on a déjà de bonnes sources qui ne font pas de sur-échantillonnage, il existe une solution pour leur donner une cure de jeunesse! Un DAC (de l’anglais Digital To Analog Converter) permet de brancher nos appareils de façon numérique (optique, coaxial) et de ressortir en signal analogique (RCA ou XLR) vers votre amplificateur, tout en améliorant la qualité sonore en utilisant une meilleure conversion des signaux numériques. C’est aussi la manière efficace d’utiliser des sources numériques avec un amplificateur 100% analogique.

Pour plusieurs, un DAC audio servira principalement de lien entre un ordinateur et l’amplificateur. Il permettra alors d’écouter la musique contenue dans votre librairie musicale. Branché via le port PC-USB de votre DAC audio, l’ordinateur devient une source musicale de très haute qualité. Un bon DAC prendra en charge tous les fichiers haute-résolution (lossless) principaux. Il vous permettra donc d’écouter des fichiers de 24 bits natifs, disponibles en ligne.

Finalement, une bonne table tournante donnera vie à vos disques vinyles! Essentiellement, ce qu’on recherche est une table capable d’enrayer les vibrations – l’ennemi numéro un de l’écoute vinyle – provenant de l’extérieur de la platine. De plus, une mécanique silencieuse et une cartouche capable de bien capter la musique qui se trouve au creux des sillons ajouteront à la bonne reproduction sonore et au plaisir de l’écoute.

 

Les maillons de la chaîne

Un bon système haute-fidélité se reconnaît par le bon équilibre de toutes ses composantes. Chacune de celles-ci (source, amplificateur, enceintes) doit être utilisée de façon à en tirer le meilleur de leurs capacités.

Le choix des haut-parleurs peut sembler plus important, surtout parce que c’est le dernier élément de la chaîne et qu’ils donneront beaucoup de personnalité au rendu final. Toutefois, allouer une trop grande partie de son budget total pour le système aux enceintes seulement peut être une erreur. On a beau avoir les meilleures boîtes de son de la planète, mais sans une amplification suffisante et adéquate, le rendu sera décevant.  Des enceintes plus modestes avec une amplification de qualité équivalente sauront pousser votre musique de façon optimale.

La qualité de la source est primordiale. Écouter des fichiers mp3 de mauvaise qualité ou se servir d’un lecteur DVD d’entrée-de-gamme en guise de lecteur CD ne rendra pas justice à la musique. Pire, un bon amplificateur et des bonnes enceintes mettront les défauts d’une mauvaise source en avant-plan.

On dit souvent qu’un système de son est aussi bon que le maillon le plus faible de sa chaîne. Le mot d’ordre dans la sélection de composantes hi-fi restera donc « équilibre ». Vous ne pourrez qu’en bénéficier!

 

Câbles et accessoires

Les câbles d’interconnexion et de haut-parleurs transportent le signal audio de la source jusqu’aux haut-parleurs, en passant par votre amplificateur (ou combo préamplificateur/amplificateur). Le but d’un bon câble est de laisser passer le signal en causant le moins de dommage possible à ce dernier. C’est pourquoi un câble d’une meilleure conductibilité et d’une meilleure construction participera à améliorer le résultat final de l’ensemble de votre chaîne hi-fi. Quelqu’un peut avoir les meilleures composantes haute-fidélité, si le maillon le plus faible de la chaîne (comme nous avons parlé plus haut) est les câbles qui relient source, amplificateur et enceintes, le rendu en sera affecté.

Ajouter un câble d’alimentation de bonne qualité à un appareil hi-fi apportera des changements significatifs à la performance de votre système. Un câble d’une fabrication supérieure munie d’une gaine isolante rejettera les ondes électromagnétiques. Ainsi, une alimentation propre exempte de parasites polluants sera envoyée à vos composantes audio. Un son plus détaillé et plus vivant en sera le résultat, en plus d’une réduction de bruits de fond. La gestion du courant par l’entremise d’un bon système multiprise à dissipation du bruit aidera grandement aussi.

De nombreux types d’accessoires permettront de raffiner un système hi-fi dans les détails les plus précis. Qu’on parle de bons connecteurs pour des enceintes (bananes ou fourchettes), de pieds en gel Sorbothane permettant de découpler vos appareils de votre meuble ou tout simplement de couvercles pour connecteurs non utilisés d’un amplificateur (qui empêcheront la propagation de bruit), tous contribueront à améliorer le résultat et combler les attentes des audiophiles les plus exigeants.

On estime que 10 à 15% du budget total d’achat d’un système de son haute-fidélité devrait être alloué aux câbles et accessoires.

Finalement, quoique beaucoup plus qu’un simple accessoire audio, il existe des meubles conçus pour accueillir des composantes hi-fi haut-de-gamme. Montés sur des pointes ou via un système de suspension élaboré, ces meubles gardent les appareils découplés physiquement les uns des autres pour enrayer toutes vibrations parasites. 

 

Haute-fidélité et cinéma maison

Certains diront que la haute-fidélité ne s’applique qu’aux systèmes stéréo. C’est faux! Les amateurs de cinéma peuvent avoir accès à d’excellentes composantes 5.1 et 7.1 capables d’offrir une qualité musicale qui rivalisent avec leurs contreparties stéréo à deux canaux. Qu’on parle de lecteurs Blu-Ray haut-de-gamme (avec des convertisseurs numériques à analogiques du même niveau que les meilleurs lecteurs CD) ou d’amplificateurs cinéma, certains fabricants déploieront tous les efforts nécessaires pour offrir aux gens qui aiment autant musique et films une qualité de son irréprochable. Sachez d’ailleurs que tous les bons récepteurs cinéma ont une fonction permettant de faire une écoute stéréo deux canaux (gauche et droite).

Pour les fans de musique désirant relier leur télé à leur système stéréo, il n’y a pas de mal à écouter ses films favoris en mode deux canaux! Il est alors possible de brancher ses sources vidéo (décodeur télé, lecteur Blu-Ray) à un amplificateur stéréo.

Il est aussi possible de brancher sa télé à une entrée optique d’un ampli stéréo, mais ces derniers ne peuvent décoder de signaux 5.1. Les sorties optiques des télévisions vont aussi créer un délai (décalage entre l’image et le son) qui peut être gênant lorsqu’on regarde un film ou une émission de télé. Certains modèles de télés ont des réglages qui permettent de pallier à ce problème.

Il existe d’ailleurs des modèles d’amplificateurs stéréo capables de gérer les sources vidéo via des branchements HDMI comme sur un amplificateur cinéma multicanaux. Fini les soucis!

 

Budget

Quel que soit le budget alloué à l’achat d’un système haute-fidélité, la règle numéro un à retenir demeure l’équilibre entre les composantes. Le fait de dépenser d’énormes sommes ne garantit pas un résultat optimal. Un agencement de composantes bien assorties et adéquates est la clé d’un résultat de qualité.

Les appareils stéréo de haute-fidélité sont beaucoup moins exposés à de grands changements technologiques que certains produits d’autres domaines technologiques. En ne risquant pas de devenir désuètes, les composantes hi-fi peuvent être un excellent achat à long terme, voire même un investissement pour certains produits haut-de-gamme de grande renommée.

 

Questions/Réponses

 

Est-ce que je peux passer en magasin faire l’écoute de chaînes hi-fi?

Bien sûr! Nous avons une grande sélection de produits de toutes les gammes en démonstration en magasin. Nos conseillers experts se feront un plaisir de vous faire écouter les différents systèmes et vous offriront des conseils judicieux et personnalisés. Vous êtes les bienvenus à apporter votre musique!

J’ai un ancien amplificateur qui fonctionne toujours bien, est-ce que je peux l’agencer à une nouvelle paire de haut-parleurs?

Absolument. En consultant les spécifications de votre amplificateur, il sera possible de trouver de nouvelles enceintes parfaites pour votre amplificateur. Vous n’avez pas accès aux spécifications de votre appareil? Avec le numéro de modèle et la marque, internet est une mine d’or d’informations!

Même chose si vous avez déjà une bonne paire d’enceintes et que vous désirez trouver un nouvel amplificateur.

Quel avantage il y a à brancher mon ordinateur à un DAC audio plutôt qu’utiliser la prise d’écouteurs jusqu’à une entrée auxiliaire RCA analogique de mon système?

Il y a deux avantages majeurs.

Premièrement, le convertisseur audio d’un ordinateur personnel conventionnel est plutôt de mauvaise qualité. La qualité sonore, une fois amplifiée, sera mince et l’image sonore sera extrêmement réduite. En utilisant un DAC audio, le convertisseur de l’ordinateur ne sera pas utilisé et c’est le DAC qui gère entièrement le traitement audio numérique.

Deuxièmement, la sortie casque de votre ordinateur est variable. Elle est donc contrôlée avec son propre réglage de volume. Une fois amplifié, un volume de sortie trop bas donnera un son faible et sans vie et un volume trop fort résultera en saturation et distorsion. Un DAC audio prend le signal non affecté par un réglage de volume de l’ordinateur et envoie un signal fixe bien ajusté et propre à votre amplificateur, d’où vous contrôlerez le volume.  

Est-ce possible d’ajouter un caisson de graves sur un amplificateur stéréo?

Oui. Certains amplificateurs stéréo sont dotés d’une sortie « SUB » pour y raccorder un caisson de graves.

Faites-vous l’installation?

Oui. Fillion, c’est aussi une équipe d’installateurs experts capables de concrétiser vos projets, peu importe l’ampleur. Nous offrons des services personnalisés à vos besoins. Contactez-nous pour plus de renseignements sur nos horaires flexibles et différents tarifs.

Article précédent Comment choisir des haut-parleurs haute-fidélité
Article suivant Comment choisir une télévision 4K
×
EMAIL

Envoyez-nous un message via notre formulaire de contact

Nous écrire
CHAT

Envoyez-nous un message à l'un de nos agent en ligne

Clavarder
TÉLÉPHONE

Contactez-nous
par téléphone

514 254 6041
×