Comment choisir une table tournante

Dans un monde où tout va vite, il est possible d’arrêter le temps et de profiter de la musique pleinement. L’écoute d’un disque vinyle est la façon idéale de se déconnecter du quotidien et de reconnecter avec nos albums préférés. Le retour du vinyle n’est pas un engouement passager : il est bel et bien réinstallé confortablement dans nos vies. Pour profiter de vos disques, il vous faudra une table tournante. Pour plusieurs, il s’agira d’une première platine. Pour d’autres, la première depuis très longtemps. Voici un guide pour bien choisir sa nouvelle table tournante.

Table tournante 101

tourne disques vinyle

Vous êtes à la recherche de votre première table tournante et vous ne savez pas ce dont vous avez besoin? Commençons par le commencement! Voici ce que vous devez absolument savoir avant de faire l’acquisition de votre platine.

Premièrement, le signal qu’une table tournante envoie à votre système de son est plus faible que la plupart des autres sources (CD, lecteur réseau, télé, même vos vieilles cassettes!). C’est pourquoi il faudra brancher votre table à l’entrée PHONO de votre amplificateur. Cette entrée, dédiée aux tables tournantes, comporte une pré-amplification supplémentaire qui ramènera le son de votre table au même niveau que vos autres sources. S’il n’y a pas d’entrée PHONO sur votre système, des préamplificateurs PHONO externes existent pour pallier à cette situation.

Vous devrez aussi raccorder un troisième fil, appelé le ground, à la borne dédiée à cet effet. Ceci servira de mise à la terre qui empêchera un bruit de grondement parasite.

Vous avez peut-être entendu parler de tables tournantes automatiques et manuelles.

Une table automatique (ou complètement automatique), comme le laisse entendre le nom, aura des fonctions qui seront automatisées. On retrouvera un sélecteur de vitesse (33 1/3 ou 45 – et parfois 78) et aussi, ce qui caractérise particulièrement les modèles automatiques, un bouton qui lancera la lecture – le plateau commencera à tourner et le bras viendra se placer au début du disque et reviendra par lui-même à la fin du côté de l’album joué. Quoique pratique, une automatisation au niveau du bras de lecture peut entraîner des vibrations supplémentaires qui peuvent être audibles et même créer une résistance physique qui empêchera l’aiguille de bien se placer dans le sillon de votre disque. Ceci peut avoir une influence sur la reproduction des fréquences graves et du volume général de la musique.

Une table manuelle, en revanche, n’offre pas d’automatisme. Dans le cas d’une table 100% manuelle, le seul bouton qu’on y retrouvera est celui qui fera tourner le moteur qui entraînera la courroie, qui fera à son tour tourner le plateau sur lequel on dépose le disque.  On devra aussi manipuler le bras de lecture et aller soi-même déposer l’aiguille au début du disque, à l’aide d’un levier mécanique. Il faudra aussi aller chercher le bras de lecture à la fin du côté joué (pour ne pas que l’aiguille atteigne l’étiquette de carton au milieu du disque, ce qui pourrait endommager votre aiguille). Pour changer la vitesse de lecture, il faudra changer la position de la courroie via système de barillets.  Ça peut paraître complexe à premier abord, mais il n’y a rien de sorcier! Le résultat d’une table manuelle bien calibrée en vaut l’effort supplémentaire. Pour les amateurs de vinyle, c’est un rituel d’écoute qui enrichit l’expérience au même titre que le son chaleureux d’un bon album et de sa pochette grand format!

Des tables semi-automatiques joignent l’utile à l’agréable. On retrouvera alors un sélecteur de vitesse sur la table, mais le bras restera exempt de tout système motorisé qui pourrait avoir un effet nuisible à la qualité sonore. À noter qu’il existe des boîtes de contrôle de vitesse pour faire la sélection entre 33 1/3, 45 et 78 qui peuvent être raccordées à une table manuelle. Ces speed boxes, branchées entre la prise de courant et la table tournante, servira aussi à régulariser le courant envoyé à la platine pour atteindre une vitesse de jeu parfaite en tout temps.

Finalement, il existe deux grandes familles de tables tournantes : les tables à entraînement par courroie et les tables à entraînement par moteur (Direct Drive).

Une table à entraînement par courroie (la très grande majorité des modèles) comportera un moteur sur lequel une courroie de caoutchouc est installée. Cette dernière est reliée au plateau et le fera tourner. L’avantage de ce procédé est qu’il permet de placer le moteur à un endroit où il sera isolé de la structure de la table tournante, de sorte à enrayer les vibrations. Des tables très haut-de-gamme auront un moteur externe complètement séparé de la table.

Dans le cas d’une table à entraînement à moteur (Direct Drive), comme le nom le suggère, c’est le moteur qui fait directement tourner le plateau. Cette technologie d’une grande précision de vitesse est réservée à certains modèles spécifiques. Le moteur devra alors être très silencieux et ses vibrations devront être contrôlées dans une structure où l’isolation sera optimale.

La table qui vous convient

tourne disque vinyle

Il existe plusieurs types de tables tournantes sur le marché. Qu’on soit nouveau dans le monde de l’écoute de vinyles ou un audiophile expérimenté, il y a des tables pour les besoins de chacun.

Il y a les tables d’entrée-de-gamme abordables, souvent appelées « tables tournantes USB » parce que ces modèles sont généralement équipés d’un port USB qui vous permettra de numériser vos disques (à l’aide d’un programme d’enregistrement dans votre ordinateur) pour en faire des fichiers haute-résolution ou mp3. Il est important de noter que le port USB ne sert pas à raccorder une table tournante USB  à un système de son muni d’une entrée USB. Il ne sert qu’à faire l’enregistrement de vos disques dans un ordinateur (l’enregistrement se fait d’ailleurs complètement sans son pour empêcher les bruits parasites d’atteindre l’aiguille lors du transfert). Ces tables sont souvent fabriquées en plastique. Plus légères, elles sont plus sensibles aux vibrations qui affecteront la lecture.

Pour retrouver une construction plus stable, il faut se tourner vers les tables de bois. Plus massives, elles sont montées sur de meilleures pattes qui sont conçues pour enrayer encore plus les vibrations. Tout est pensé pour qu’un minimum de vibrations indésirables n’atteigne l’aiguille pour ainsi obtenir la reproduction musicale la plus fidèle possible. Ces tables sont aussi vendues avec des cartouches de meilleure qualité que leurs contreparties USB.

Plus on augmente dans l’échelle de qualité, on retrouve de meilleures composantes, comme des bras de lectures fabriqués de matériaux plus légers et acoustiquement exempts de résonnances nuisibles (alliage, carbone, magnésium). La qualité de la cartouche sera aussi de mieux en mieux. Certaines tables plus dispendieuses sont livrées sans cartouche, pour laisser le choix à l’acheteur d’y installer sa cartouche préférée.

Des tables plus haut-de-gammes aussi offertes sont capables de satisfaire les connaisseurs les plus exigeants. Des tables avec des suspensions aux designs plus ésotériques jusqu’aux tables personnalisables sur lesquelles on choisit les composantes désirées (le bras de lecture et sa cartouche, le plateau de jeu, ses pattes anti-vibrations, etc.). 

Cartouches et aiguilles

Il existe deux principales familles de cartouches (ou cellules) : les cartouches à aimant mobile (moving magnet) et celles à bobine mobile (moving coil).

Les cartouches à aimant mobile (moving magnet, ou MM) sont les plus courantes. Le mouvement de l’aiguille dans le sillon entraînera alors un cantilever (la tige de métal qui sert de levier sur laquelle est placée l’aiguille) sur lequel nous retrouverons un aimant à son extrémité, situé dans le boîtier de la cartouche. Cet aimant créera un champ magnétique qui sera alors capté par des bobines reliées au bras de lecture. Ce dernier transportera le signal jusqu’à la sortie de la table.

Les cellules moving magnet sont populaires grâce à leurs prix plus abordables et à la puissance de sortie qu’elles peuvent offrir. Ses aiguilles peuvent aussi être changées très facilement, contrairement à une aiguille de cartouche moving coil, où l’aiguille devra être remplacée chez le manufacturier.

Les cartouches à bobine mobile (moving coil, ou MC) sont prisées par les audiophiles en quête de dynamique et de détails précis. Le mouvement de l’aiguille dans le sillon entraînera aussi un cantilever, mais nous retrouverons une bobine sur le cantilever, cette fois fixé dans la cartouche. Des aimants placés à l’intérieur du boîtier de la cartouche créeront un champ magnétique constant. Le signal envoyé au bras de lecture sera plus faible que celui d’une cellule moving magnet. Une pré-amplification PHONO dédiée aux cellules moving coil sera requise.

Des cartouches spéciales sont conçues pour l’écoute de disques mono et 78 tours.

Les cartouches mono sont plus résistantes et moins sensibles aux disques endommagés.

Les aiguilles des cartouches pour 78 tours sont faites d’un matériau qui n’endommagera pas les disques. Étant donné qu’ils tournent beaucoup plus rapidement que les 33 et 45 tours, une aiguille « normale » pourrait causer des dommages irréversibles à vos disques 78 tours.

L’aiguille est le point de contact entre votre disque et votre table. Une cartouche bien installée et un bras bien calibré vous permettront de bien enligner l’aiguille dans les sillons pour bien reproduire toutes les fréquences de la musique. L’aiguille doit être bien placée également dans le sillon pour bien rendre les sons qui sortiront à gauche et à droite de façon balancée et agréable.

Les aiguilles plus abordables seront de forme conique. De fabrication plus simple, ces aiguilles sont plus résistantes aussi aux petits accidents d’utilisation.

En montant dans les gammes, nous commencerons à retrouver des aiguilles à forme elliptique. Plus pointues, leurs formes épouseront mieux la forme des sillons pour un meilleur contact et une sonorité plus riche.

Les aiguilles à pointe Contact et Micro-Linéaires sont les aiguilles les plus haut-de-gamme, offrant des performances audio remarquables. Elles devront être agencées avec les tables et les bras de lectures de qualité supérieure pour en apprécier leurs atouts.

Accessoires

De nombreux accessoires sont disponibles pour améliorer votre expérience d’écoute vinyle.

Les préamplificateurs PHONO permettent de transformer le signal d’une table tournante en celui d’une source standard (par exemple, un lecteur CD). Il est donc possible de brancher une table tournante dans un amplificateur dépourvu d’une entrée PHONO. Il existe des modèles capables de gérer les signaux d’une cartouche moving magnet et moving coil. Des modèles plus performants sont aussi offerts. Certains offriront des réglages de voltage, d’impédance et même certains filtres pour s’adapter aux spécifications techniques de votre cartouche. Il existe aussi des modèles de préamplificateurs PHONO à lampes, qui permettent de retrouver le son caractéristique que seul un tube peut donner.

Les brosses antistatiques sont des incontournables pour les amateurs de disques vinyles. Les enveloppes de protections dans lesquelles sont rangés les disques créent de la statique – particulièrement sur les disques neufs. Très audible sous forme de crépitements lors de l’écoute, il suffit de faire tourner le disque quelques tours sur la table en y déposant doucement la brosse pour éliminer la statique.

Les plateaux d’acryliques sont une excellente façon de stopper les vibrations et les empêcher de se rendre à votre disque et à votre aiguille. L’acrylique, étant un matériau isolant et dense, élimine les résonnances qu’on peut retrouver dans un plateau de métal et donne un son plus présent et lisse. De plus, il n’est pas nécessaire d’utiliser un couvre-plateau sur un plateau d’acrylique.

Plusieurs types de couvre-plateaux existent. Les plus communs sont ceux de feutre. Sans grande propriété acoustique, leur seule utilité est d’y déposer le disque sans l’abîmer. Il existe aussi des couvre-plateaux de liège. Le liège a des qualités antistatiques qui réduiront grandement les bruits de crépitement. Finalement, comme pour le liège, les couvre-plateaux de cuir enrayent la statique efficacement, en plus de contrôler les résonnances acoustiques d’un plateau de métal.

Il existe plusieurs accessoires de nettoyage, à partir du simple nettoyeur d’aiguille jusqu’aux nombreuses options pour laver vos disques. Des disques en bon état et propres vous donneront un rendu optimal. Aussi populaires sont les poids et record clamps de toutes sortes pour garder le disque solidement en place pendant l’écoute.

Il est également possible d’améliorer le signal qu’on envoie au système de son en ajoutant des câbles RCA (muni d’un ground) de meilleure qualité.

Questions/Réponses

 

Que veulent dire les appellations 33 1/3, 45 et 78 tours?

Ce sont le nombre de tours par minute qu’un disque exécutera pour jouer la musique à vitesse réelle. Vous verrez souvent le suffixe RPM suivant les chiffres 33 1/3, 45 et 78. Il veut dire « Revolution Per Minute ». La plupart des albums « long-jeux » (disques de 12 pouces) sur le marché demandent d’être joués à 33 1/3 tours par minute. Il existe cependant des exceptions. Les 45 tours tournant plus rapidement, l’information sur le disque est plus grande pour le même temps alloué de musique, ce qui donne une meilleure qualité sonore. La plupart des singles (disques de 7 pouces) devront être joués à 45 RPM. De nos jours, il existe très peu de disques 78 tours sur le marché. Populaires dans les années 60 et avant, ces disques plus rares (souvent fabriqués de Shellac et non de vinyle) demandent une cartouche spéciale pour les disques 78 tours.

Est-ce que je peux écouter des disques dans mes haut-parleurs d’ordinateur  avec une table tournante USB?

Non. Le port USB qui sert à raccorder la table à votre ordinateur ne sert qu’à numériser vos disques. La numérisation se fait généralement sans son pour éviter d’ajouter des vibrations lors de la lecture du disque.

Ma table tournante n’a pas de port USB? Est-ce que je peux quand même m’en servir pour numériser mes disques?

Oui. Il existe plusieurs modèles de préamplificateurs PHONO qui sont dotés de ports USB conçus pour la numérisation de vos disques.

Qu’est-ce qui arrive si je branche ma table tournante dans une entrée auxiliaire standard de mon amplificateur?

Le son émis sera extrêmement faible, voire inaudible. Par contre, il est important de ne pas brancher une source « standard » (comme un lecteur CD) dans l’entrée PHONO. Le son sera très fort et distorsionné, ce qui pourrait endommager irrémédiablement vos haut-parleurs.

J’ai brisé mon aiguille. Est-ce que je peux changer juste l’aiguille, ou est-ce que je dois changer toute la cartouche?

Il est possible de changer juste l’aiguille d’une cartouche de type moving magnet. Il est toutefois obligatoire de choisir le modèle exact pour votre cartouche.

Si votre cartouche a un certain âge, il est conseillé de changer la cartouche au complet. Les champs magnétiques perdent de leur puissance avec le temps, ce qui cause une perte de performance (moins de volume de sortie, baisse de précision sonore).

Pour changer l’aiguille d’une cartouche de type moving coil, il faudra envoyer la cartouche chez le manufacturier. L’aiguille étant rattachée à un cantilever fixé dans la cartouche, le remplacement de l’aiguille est une opération plus complexe.

 

Faites-vous l’installation?

Oui. Fillion, c’est aussi une équipe d’installateurs experts capables de concrétiser vos projets, peu importe l’ampleur. Nous offrons des services personnalisés à vos besoins. Contactez-nous pour plus de renseignements sur nos horaires flexibles et différents tarifs.

Article précédent Comment choisir une télévision haute définition DEL
Article suivant Comment choisir une barre de son ou un système cinéma maison compact
×
EMAIL

Envoyez-nous un message via notre formulaire de contact

Nous écrire
CHAT

Envoyez-nous un message à l'un de nos agent en ligne

Clavarder
TÉLÉPHONE

Contactez-nous
par téléphone

514 254 6041
×